15 octobre : visite à la Grande Galerie de l'Evolution

Publié le par savoirenliberte

PA150005.jpg

La Grande Galerie de l’Evolution, rénovée, a été ouverte en 1994. Son ancêtre, la Galerie de Zoologie, avait été inaugurée une semaine après la Tour Eiffel, en 1889. La Grande Galerie présente une collection d’animaux naturalisés et de moulages : tous les animaux sont reconstitués à taille réelle. Les différents spécimens exposés permettent de comprendre l’évolution des espèces. La Grande Galerie présente aussi des explications historiques et scientifiques.

 

Nous avons visité la Grande Galerie avec Lemuel Anseaume, spécialiste de systématique, qui nous a d’abord présenté l'énorme squelette d'une baleine qui se trouve juPA150138ste à l'entrée du musée. Suite à cette présentation, il nous a conduits à l'espace historique. Au XVIème siècle, les découvertes étaient conservées dans des cabinets de curiosités : plantes exotiques, minéraux, fossiles et animaux de multiples espèces y figuraient. Lemuel Anseaume nous a expliqué ensuite les thèses de quelques grands naturalistes. En France, Jean-Baptiste Lamarck propose la théorie du transformisme, qui considère que les êtres vivants ont évolué en s’adaptant aux conditions sur Terre. En Angleterre, Charles Darwin propose une théorie opposée à celle de Lamarck : la sélection naturelle. Il explique que toutes les espèces vivantes ont évolué au cours du temps, à partir d'un seul ou de quelques ancêtres communs : « diversité entre espèces : la nature a fait le tri » dit Darwin.

PA150121.jpg

Nous avons ensuite visité les différents milieux naturels reconstitués dans le musée. D’abord le milieu marin. Dans le milieu littoral, sableux ou rocheux, vivent beaucoup d'espèces vivent ; certaines vivent sur les côtes, d'autres plus profondément (dans le milieu pélagique) : chacun sa façon de vivre ! Dans la savane africaine, on trouve des mammifères terrestres, et notamment des herbivores. Nous avons appris que le plus dangereux des animaux de la savane africaine est l’hippopotame : notre guide nous a conseillé d’éviter la rencontre en face à face avec un hippopotame, car on risque de ne pas s'en sortir ! Sur terre, les insectes sont beaucoup plus nombreux que les êtres humains. Parmi les insectes, 80% sont des scarabées, ils fortifient la terre pour des productions plus rapides. Les insectes sont indispensables à l’équilibre et à la survie de notre planète, ne serait-ce que parce qu’ils permettent la pollinisation. Enfin, nous avons découvert la forêt tropicale : on y trouve des animaux au sol, sombres et nomades. Les carnivores chassent et les herbivores se nourrissent de plantes à leur hauteur pour survivre.

PA150140

En fin de matinée, nous avons quitté la Grande Galerie de l’Evolution, au terme d'une visite passionnante et riche en découvertes !

Soussaba Diallo & Julie Lo

Commenter cet article