6 décembre : Mabrouck Rachedi à Savoir en Liberté

Publié le par savoirenliberte

mabrouck-rachedi.jpg

Le Poids d'une âme

Le Poids d’une âme est un roman de Mabrouck Rachedi, publié en 2006. C’est l’histoire d’un adolescent, Lounès Amri, âgé de dix-huit ans, qui vit en banlieue parisienne, à Evry. Tout commence un matin, quand Lounès arrive en retard au lycée car il a raté son bus et se fait renvoyer de son cours de français. Suite à cet incident, de nombreux petits événements vont s’enchaîner en peu de temps, et le jeune homme se retrouve en prison, accusé d’un crime qu’il n’a pas commis. Son seul tort est d’avoir été présent au mauvais endroit au mauvais moment. Plusieurs personnes vont se mobiliser pour tenter de l’aider. Dans ce livre, Mabrouck Rachedi dresse un portrait réaliste de la banlieue. Les sentiments des différents personnages, comme la tension entre les personnes de banlieues et les policiers, sont très bien décrits. De plus, le livre a été écrit avant les émeutes de banlieue de fin 2005. Ce roman a connu un grand succès puisqu’il a été traduit en plusieurs langues. Le Poids d’une âme a également été sélectionné aux festivals du premier roman français de Laval et Chambéry et a reçu plusieurs prix.

Sylvie Pham

La petite Malika

C'est à la maternelle qu'on découvre que Malika est une jeune fille précoce. Les professeurs proposent à sa mère de lui faire sauter quelques classes, mais elle refuse de peur que sa fille ne tombe enceinte. Malika a du mal à s'intégrer. Elle trouve ses camarades immatures, et ses camarades de classe la trouve étrange et la rejette. Un jour ils décident de lui parler et de jouer avec elle à 1,2,3 soleil, puis à la tomate où, en essayant de faire bonne impression et donc de garder sa respiration, elle fait un malaise. Une semaine plus tard, de retour à l'école, elle est accueillie comme une reine. Elle devient donc copine avec Mégane, Sarah, Lucie et Priscilla. A l'âge de treize ans, Malika tombe gravement malade et reste plusieurs semaine à l'hôpital. Son médecin lui prête alors des livres et elle découvre la philosophie avec Socrate, Platon… Lorsqu'elle sort de l'hôpital, Malika s'est affinée et commence à attirer les regards des garçons. Elle fréquente Mohamed, un garçon homophobe mais elle découvrira par la suite qu'il essaie de se cacher à lui et aux autres son homosexualité. Elle reçoit son bac avec une mention et est acceptée dans une très grande école, l’ENA (Ecole National d'Administration) à Strasbourg. Elle rencontre dans le train qui l'emmène à Strasbourg, un jeune homme, Manuel, avec qui elle va avoir une relation qui va durer quelque année. Mais lorsqu'il la demande en mariage, elle réalise qu'il n'est pas fait pour elle. L'ENA lui a ouvert les portes d'une nouvelles vie : elle rencontre de nouvelles personnes qui ne sont pas du même monde, du même milieu social, et elle finit par oublier d'où elle vient. Elle le réalise lorsqu'elle revient dans sa cité et revoit ses anciennes amies. Elle décide alors de revenir vivre à Paris et d'enseigner les Lettres dans son ancien collège.

Maroua Jassousti

Commenter cet article